Bélarus agraire à Minsk
vs. Salon International
de l'Agriculture à Paris

par Masha Bunos
Février 2017

La capitale française accueille ces jours-là son plus grand salon professionnel, héritier du Concours Général Agricole à Paris datant de 1870.
Malgré le contexte économique délicat que la filière vit en ce moment, les exposants et les visiteurs sont à la recherche de nouveaux contacts étrangers et des solutions innovantes pour leurs entreprises. L'échange de l'expérience est aussi au coeur du dialogue franco-biélorusse.
Organisé à l'initiative du Ministère de l'agriculture du Bélarus par la revue Produkt.by, le premier forum international agraire s'est tenu à Minsk le 16 février 2017. A l'ordre du jour du Forum, l'alimentation animale, culture de la pomme de terre et du lin. Parmi les participants, experts de l'UE, de la Russie, de l'Ukraine et du Bélarus dont Eugénia Bounoce, PDG de France Group pour intervenir au sujet de la coopération franco-biélorusse dans le domaine.
Eugénia Bounoce
PDG France Group
Fait peu connu au Bélarus, la France demeure le 2ème producteur européen et le 1er exportateur mondial de la fameuse patate avec 500 000 variétés enregistrées aujourd'hui en France.
La diversité de l'offre française permet de satisfaire aux goûts de chaque consommateur qui aspire à l'alimentation saine et variée. La sélection française de cette culture traditionnelle pour le Bélarus est très peu représentée malheureusement : une seule variété est enregistrée à ce jour.

D'autre part, le maïs et la luzerne français sont assez bien connus parmi les éleveurs biélorusses tandis que le pois d'hiver peut devenir prochainement, une fois enregistré, indispensable pour l'alimentation animale. Les essais de cette culture de sélection française ont actuellement lieu au Bélarus, en Russie, sont prévus en Chine ou encore au Kazakhstan.

Pour plus de détails, l'interview d'Eugénia Bounoce dans sa version intégrale accordée au portail Belrynok.by la veille du Forum.

.
Crédit photos : Belrynok.by
Made on
Tilda