Le maïs européen dans les champs biélorusses, conférence phygitale des professionnels français

Une première conférence hybride franco-biélorusse a eu lieu le 25 février 2021. Organisé par France Group à l’initiative de la Fédération Nationale de la Production des Semences de Maïs et de Sorgho (F.N.P.S.M.S.), l’événement portait sur les bonnes pratiques pour réussir la culture du maïs.

Qu’est-ce qu’un format hybride ?

Toujours d’actualité en 2021, le mode de participation « à distance » a été proposé aux experts français ainsi qu’à une partie de l’audience professionnelle. Une autre partie des participants et les intervenants du côté biélorusse ont choisi le présentiel à Mir ou à Homiel. 

L’Ambassadeur de France en Biélorussie Nicolas de Lacoste, s’est adressé aux participants à la conférence depuis la somptueuse salle du château de Mir pour évoquer les grands axes de la coopération franco-biélorusse dans le domaine agri / agro et encourager l’échange d’expérience entre les professionnels des 2 pays.

Quelle est la valeur ajoutée du séminaire pour les agriculteurs ?

Les participants à la conférence ont pris connaissance des pratiques françaises de l’implantation, de la récolte et de la conservation du maïs grain / fourrage présentées par les experts d’Arvalis, ils ont appris les perspectives du marché de maïs d’envergure européenne et mondiale grâce à l’analyse du représentant d’Agritel. Les bureaux biélorusses du KWS et de Syngenta ont fait un rapport sur l’activité de sélection et sur les hybrides pour la saison 2020 — 2021.

Les agriculteurs ont été particulièrement intéressés par les meilleures pratiques d’ensilage, les principes d’irrigation du maïs et l’expérience française de l’agriculture biologique. 

En dépit des avantages du format hybride, les professionnels de la filière espèrent revenir au mode traditionnel des conférences en présentiel et pouvoir faire des visites d’étude en France pour voir de leurs propres yeux le maïs pousser dans les champs.

Dans ce contexte, Anna Kolakowska, chargée de mission actions internationales de la F.N.P.S.M.S., a présenté les opportunités des prochains voyages pour les acteurs agri / agro biélorusses prévus pour 2022.

Les défis du format hybride, côté organisation

L’ organisation des séminaires, des workshops, des événements de toute nature fait partie de nos prestations depuis 10 ans. Or, la «nouvelle réalité» nous a poussé à repenser les fondamentaux. 

1/ Faire respecter les gestes barrières pour sécuriser les intervenants et les participants
2/ Assurer la retransmission ainsi que l’interprétation simultanée des interventions des experts français. Ceci n’est possible qu’avec un prestataire calé, conferences.by

Et pour encourager la participation physique, une activité culturelle était proposée en complément du programme d’affaires.

Cerise sur le gâteau

Celles et ceux des participants à la conférence, qui sont venus au Château de Mir, patrimoine mondial UNESCO, ont profité d’une visite guidée qui évoquait les pratiques et coutumes agricoles des propriétaires du Château. 

Le lin, la pomme de terre et le maïs étaient depuis des siècles des cultures traditionnelles pour cette propriété. Quant aux Radziwill, ils étaient connus par leurs repas de fête d’une gourmandise exceptionnelle : plats du gibier chassé dans leurs forêts, pâtés de différents types de viande et fromages provenant de leurs propres élevages, vins et champagnes qui venaient directement de France…

Le circuit à thème est d’ores et déjà disponible pour le grand public sur demande.

#FGMagazine